Faire un road-trip au Monténégro ?

Destination encore épargnée du tourisme de masse, le Monténégro est l’endroit idéal pour s’aventurer en voyage, explorer, se sentir libre mais plus encore, se sentir vivre. L’étendue de son territoire et la diversité de ses paysages font de ce petit pays balkanique la destination de rêve pour un road-trip réussi. Sac à dos bien rempli et appareil photo autour du cou, ils sont ainsi de plus en plus nombreux à tenter l’expérience en voiture, à moto, parfois même à vélo ou en stop. Hélène, photographe, a accepté de nous raconter son expérience de road-trip au Monténégro. Nous avons eu le plaisir de l’interviewer, découvrez ses conseils dans la suite de l’article !

road-trip-montenegro

Road-trip au Monténégro : les conseils d’Hélène

Vous avez choisi de faire un road-trip au Monténégro. Qu’est-ce qui vous a poussé à explorer ce pays ?

Même si je n’ai pas la nationalité, j’ai du sang monténégrin et j’ai toujours eu envie de partir explorer le Monténégro. Pour un certain nombre de raisons, mes parents n’étaient pas prêts à m’y emmener, j’ai donc attendu l’âge adulte pour m’y rendre de mon plein gré. Je songeais à organiser un road-trip depuis quelques mois, le choix de la destination a donc été très rapide !

Combien de temps à duré ce road-trip ? Quels ont été vos points de départ et d’arrivée ?

Il a duré 3 mois et 2 jours très exactement ! J’avais peur de m’ennuyer, de trouver le temps long ou encore d’avoir trop vite fait le tour du pays mais ce fut en réalité très court, bien trop court pour un pays tel que le Monténégro. Mon road-trip a commencé dans la ville de Kotor et s’est terminé à Andrijevica : je suis en fait partie du sud-ouest pour progressivement gagner le nord-est du pays.

Comment vous êtes-vous déplacé à travers le pays : par quel mode de transport et à quelle fréquence ?

Je suis partie avec ma propre voiture, ce fut d’ailleurs mon lit pendant 3 mois à l’exception de quelques arrêts en auberge et plus rarement, en hôtel. La voiture me permettait de réguler mon rythme de voyage au jour le jour : je roulais sans m’arrêter lorsque la région ne m’inspirait pas, je « campais » lorsqu’il y avait beaucoup de choses à voir. Il m’est arrivé de rester plusieurs jours au même endroit. Par exemple, j’ai passé 6 jours dans la région de Kotor. Bon, c’était aussi mon point de départ, j’avais besoin d’un temps d’adaptation sur place avant de commencer le road-trip à proprement dit.




Vous avez vu Kotor, Petrovac et beaucoup d’autres coins. Si vous ne deviez retenir qu’un seul endroit ?

Les incroyables paysages du Canyon de la Tara m’ont le plus marqué au Monténégro. J’avais déjà vu cet endroit en photo avant de partir mais je ne m’étais jamais rendue compte de la grandeur de ce lieu. Une fois sur place, c’est le choc. Je m’étais rarement sentie aussi minuscule face à la Nature et j’y ai passé beaucoup de temps à contempler et méditer… Ce fut un réel enrichissement personnel, je le conseille à tous mes proches depuis ce jour ! Les bouches de Kotor ou encore le lac de Skadar ne manquent pas de m’impressionner aussi. Difficile de faire le classement, tout est si majestueux !

Croise-t-on beaucoup de voyageurs et touristes sur les routes du Monténégro ?

Disons que d’instinct, j’essaie toujours d’éviter la masse touristique pour voyager hors des sentiers battus. Je préfère les petites routes, les coins abandonnés, là ou les locaux n’ont pas du tout l’habitude de voir des étrangers. Alors, non, à l’exception des villes touristiques et des plages qui furent un passage obligé plusieurs fois pendant mon road-trip, je n’ai pas croisé énormément de voyageurs.

Est-il facile de créer des liens avec le peuple monténégrin (barrière de la langue, culture…) ?

Oui ! C’est là ce que je recherche en voyageant. Je ne me suis jamais sentie rejetée au Monténégro. J’aime aller à la rencontre du peuple qu’ils soient de jeunes locaux étudiants ou d’anciens villageois que l’on croise sur les petites routes désertes de la campagne monténégrine. Ils ont été accueillants avec moi, la plupart me proposant bien souvent d’échanger quelques mots autour d’un verre, certains insistaient même pour me faire goûter les spécialités du coin… et c’est délicieux !

Quel conseil pourriez-vous donner à tous ceux qui souhaiteraient faire un road-trip au Monténégro ?

Foncez ! Un road-trip à l’étranger est une aventure exceptionnelle mais un road-trip au Monténégro est inoubliable ! C’est une expérience touristique ET humaine qui joue un rôle important dans notre façon de voir les choses. Côté pratique, je conseillerais de partir hors saison pour éviter les hordes de touristes sur les stations balnéaires. Pour un road-trip en toute sérénité, pensez à faire le point sur votre assurance – risque (si vous partez en voiture) !

Vous avez vécu une expérience certainement inoubliable… Et si c’était à refaire ?

Ce voyage m’a ouvert les yeux sur la beauté du monde : après avoir contemplé tant de magnifiques paysages là-bas, je suis impatiente de repartir et mon choix pourrait bien se porter sur la Croatie, la prochaine fois !

Merci Hélène d’avoir bien voulu répondre à nos questions. On vous souhaite une excellente continuation et beaucoup d’autres belles aventures sur les routes du monde ! Vous préparez votre propre road-trip ? Alors découvrez vite les plus beaux paysages du Monténégro : cliquez sur le lien et laissez-vous charmer par les beautés du pays !

Articles similaires