Paysages des bouches de Kotor au Monténégro

Aussi appelées Bouches-du-Cattaro, les Bouches de Kotor forment une baie dépendante de la Mer Adriatique sur la côte occidentale du Monténégro. La baie se compose de plusieurs golfs intérieurs (Tivat, Herceg Novi, Risan et Kotor) formant l’un des meilleurs ports naturels d’Europe. À l’image de ces paysages des bouches de Kotor, elles bordent les plus magnifiques destinations touristiques du pays, à commencer par le charme inégalable de la vieille ville de Kotor, aujourd’hui encore entourée d’une impressionnante muraille de défense !

Classée sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1979, la ville de Kotor est particulièrement bien préservée, attirant chaque année un petit peu plus de touristes venus du monde entier pour la baie de Kotor. Carrefour historique de différentes cultures balkaniques, les Boka Kotorska une population de près de 70000 habitants, à grande majorité serbe. Un photographe fin connaisseur de la région nous dévoile une incroyable série de paysages des bouches de Kotor : découvrez notre sélection d’images !

bouches kotor montenegro

Les bouches de Kotor au Monténégro

Faites-moi confiance, je suis photographe, se présente avec humour l’auteur de ces superbes images à Kotor. Basé à Sébastopol, au sud-ouest de la péninsule de Crimée, le talentueux Viacheslav Baranov est un véritable passionné de paysages. Avec ces photos des bouches de Kotor au Monténégro, il s’attache à sublimer ce lieu d’exception encore trop peu documenté. D’instinct aventurier, il arpente les sentiers inexplorés et n’hésite pas à prendre de la hauteur pour nous offrir des séries d’images à couper le souffle !

À la tombée de la nuit ou sous un soleil radieux, l’auteur excelle sous toutes conditions. Photographe créatif passionné, l’artiste n’a pas froid aux yeux ! C’est grâce une composition soignée, un travail lumineux et un sens du détail tout particulier que Viacheslav Baranov parvient à capturer et retranscrire toute l’atmosphère des bouches de Kotor au Monténégro. Découvrez la série de paysages et pour ne rien manquer des actualités photo de l’auteur suivez-le sur sa galerie en ligne 500px, Flickr, ou encore directement sur sa page Facebook !

bouche kotor montenegro

Que voir dans la baie de Kotor ?

La baie de Boka Kotorska, qui d’un point de vue géomorphologique sont « techniquement » des vallées fluviales envahies par la mer, occupe une superficie de 87 kilomètres carrés et est le résultat de plusieurs bassins : au nord, vers la Croatie, elle est bordée par la péninsule de Vittaglina (en slave Prevlaka) et la Punta d’Ostro (ou Punta Acuta), au sud par la Punta d’Arza ; elle passe ensuite dans la baie de Topla, également connue sous le nom de baie de Castelnuovo.

En descendant vers le sud, le canal de Combur (Kumbor) donne accès au plus grand bassin, à savoir la baie de Teodo (Tivat).

De là, par le détroit des Chaînes, de nom mais surtout de fait, puisqu’il n’est large que de 300 mètres sur une longueur de 2 km, on accède aux autres bassins plus petits, à savoir la baie de Risan et la baie de Kotor, à l’extrémité sud de laquelle la ville du même nom a été construite.

Kotor-Cattaro n’est pas très grande, mais entrer par ses anciennes murailles, un exemple bien conservé de fortification urbaine, vaut le plaisir d’une visite en se frayant un chemin dans son vieux centre, qui rappelle certaines atmosphères vénitiennes (après tout, le Monténégro a été gouverné par la Sérénissime). On y trouve une trentaine d’églises, dont quatre médiévales, comme celle de St Luc de 1195 et la cathédrale de St Tryphon dont la construction a commencé dès le 9ème siècle, et 12 places, comme la plus grande, la Place des Armes.

kotor montenegro

Atteindre la baie de Boka Kotorska

La baie de Boka Kotorska est accessible depuis le nord par la route côtière de Croatie. Un long voyage en immersion dans la nature à travers de superbes paysages. Il existe également des liaisons maritimes de l’autre côté de l’Adriatique : des ferries partent de Bari et d’Ancône pour Bar, qui se trouve à une heure de bus (ou de voiture) de la baie. Il y a aussi l’aéroport de Tivat, à une dizaine de kilomètres.

Après un tour de la baie, il est conseillé de quitter la côte et de se diriger vers l’intérieur du Monténégro. Des virages en épingle à cheveux, des rochers et de nombreux pins noirs, un paysage très dolomitique si ce n’est les roches sombres, voilà ce qui nous attend !

D’en haut, la vue de la Bocche, dont le profil ressemble à une broderie sur l’eau, est incomparable.

Et il est impossible de ne pas citer la phrase du poète Ljuba (Ljubomir) Nenadovic : « Il me semble étrange que le soleil puisse se coucher sur une telle beauté ».

Nous vous recommandons également d’y aller en mai et juin, lorsque le temps est sec (bien que les pluies soient présentes et viennent souvent des montagnes) et que la végétation est en pleine floraison !

mer kotor montenegro